Actualité 2012-13, Repêchage

Repêchage : 10 équipes qui retiennent l’attention!


Le repêchage qui vient de se terminer a été, comme toujours, rempli de surprises. On dirait qu’à chaque année, on a l’impression que c’est plus rempli de rebondissements que l’année d’avant…

Je m’en voudrais de parler en superficie seulement de chacune des équipes, alors j’ai préféré me concentrer ici sur les équipes qui auront causé des surprises, ou encore pris des décisions étonnantes. Pas nécessairement les clubs qui ont « bien » repêché (selon nos perceptions d’aujourd’hui) comme par exemple les Chargers, les Bills et les Bucs, mais sur des situations intéressantes. Et revenir sur ce billet dans 5 ans pour voir l’impact que ces décisions auront eues…

#1 St.Louis: Les Rams avaient l’occasion d’être sur toutes les lèvres après ce repêchage, mais le constat général est un retentissant « bof ». Après avoir obtenu la rançon du prince pour le choix #2, ils avaient le 6e choix dans un repêchage qui contenait selon l’avis de tous 6 joueurs d’élite (jusqu’à quelques jours avant le repêchage, tous les experts avaient les mêmes 6 joueurs dans le top 6). Ils avaient aussi le 1er et le 7e choix de la 2e ronde, donc l’occasion de prendre 3 joueurs qui étaient perçus comme de potentiels premiers choix. Ils avaient aussi le « luxe » d’avoir plein de besoins, donc l’occasion vraiment de prendre le « meilleur joueur disponible ». Mais voilà qu’à chaque fois qu’ils parlaient, on dirait que le joueur qu’ils avaient en tête leur glissait sous la main. Justin Blackmon via transaction aux Jaguars au choix #5, leur a glissé sous la main et on dirait  que ça a complètement dérouté leurs plans pour la repêchage au complet. Plutôt que de prendre Morris Claiborne (un besoin, n’en déplaise à Cortland Finnegan) voilà qu’ils reculent jusqu’à 14. Or, à 14, ils étaient un peu en dehors de portée pour la deuxième vague de prospects. Michael Brockers, à 14, est le premier joueur du 3e groupe au niveau talent, et non pas le dernier du groupe précédent, et je suis convaincu que les Rams auraient de beaucoup préféré prendre Fletcher Cox ou Michael Floyd, qui sont sortis #12 et #13, juste devant. Ils n’étaient probablement pas préparés à ce scénario, de sorte qu’ils n’avaient pas aiguisé leurs flûtes pour éviter que les Eagles ne s’avancent pour leur ravir Cox. Brockers tombe quand même au bon endroit, on disait de lui qu’il aurait besoin de temps pour apprendre, les Rams, contrairement aux Eagles, peuvent attendre, ils ne gagneront rien cette année.

Au 2e jour, ils ont encore fait des choix surprenants. D’abord, le choix #33, premier du second jour, aurait probablement valu son pesant d’or pour bien des équipes qui n’en croyaient pas leurs yeux de voir un prospect classé top 20 qui traîne encore. Mais non, les Rams ont gardé leur choix pour prendre Brian Quick. Oui, ils ont dramatiquement besoin d’un WR, mais j’ai fait un petit tour des supposés experts en repêchage, et Quick n’était rarement sinon jamais classé parmi les 7-8 meilleurs WRs, surtout en raison du fait que malgré son énorme talent physique, il a encore beaucoup à apprendre et ne sera donc pas prêt à contribuer dans la NFL à haut niveau tout de suite. L’avenir nous le dira, mais pour un club comme les Rams qui a besoin de quelqu’un tout de suite, le choix est risqué, et le coût d’opportunité, soit via transaction ou via la sélection d’un autre joueur, même à une autre position, est élevé. Si Cordy Glenn, par exemple, devient un solide LT ou un excellent RT, les Rams pourraient se mordre les doigts, même chose pour Alshon Jeffrey. Ils ont ensuite pris une chance sur Janoris Jenkins, extrêmement talentueux mais qui vient avec tous les problèmes de manque de maturité et d’antécédents judiciaires et sociaux qu’on peut imaginer. Le choix qui m’a fait sursauter, c’est le choix de Isaiah Pead au #50. On l’a comparé à Chris Johnson, mais moins rapide (considérant que de loin le principal atout de Johnson, c’est sa vitesse exceptionnelle, c’est comme dire que je suis comme Cindy Crawford, sans être belle). Tant qu’à prendre ce genre de joueur, LaMichael James aurait été plus populaire, mais je ne porte pas de jugement là-dessus encore. Par contre, j’aurais là aussi vu une autre position : quand on a plein de trous comme les Rams, on ne gaspille pas un choix de 2e ronde sur un joueur qui ne sera toujours qu’un joueur à temps partiel.

En début de 3e ronde ils ont pris un autre DB avec un lourd passé, Trumaine Johnson. Quand on y pense, ils ont pris une chance sur Jenkins au #66 et sur Johnson au #34. Pour les fins de la discussion, échanger ces deux choix pour un seul leur aurait valu, selon la grille de valeur des choix, le choix #22, sois trop tard pour repêcher Dre Kirkpatrick, un autre dont le caractère est douteux, les Rams ont donc ici deux chances de gagner à la loto plutôt qu’une.

#2 Cleveland: Ce repêchage va passer à l’histoire pour celui où les Browns n’ont pas été prêts à payer le prix pour RGIII. Ils avaient les munitions pour plaire aux Rams, avec #4 et #22 (selon la grille, équivaut à #2 – les Skins ont payé un peu plus, rajoutons un #2 l’an prochain pour la forme), mais ont préféré rester où ils étaient. Comme ils ont fini avec Weedon, Richardson et mettons un 2e en 2013 plutôt que RGIII, Weedon n’a pas besoin d’être aussi bon que RGIII. Mais si RGIII devient un top 6-7 QB, il faudra que Weedon soit un top 15 pour justifier leur décision.

Ils ont ensuite cédé sous la pression des Vikings pour donner quelques choix marginaux pour s’avancer d’un seul choix. Cette dernière transaction ne me dérange pas trop, c’est peu cher payé surtout que les Browns avaient plus de choix qu’ils pouvaient vraiment en utiliser. Une fois Richardson choisi, ils avaient 3 grands besoins (QB, RT et WR), et seulement deux choix assez élevés pour se trouver un partant (#22, #37). D’abord ils n’ont pas été assez agressifs pour s’avancer prendre WR Floyd ou Kendall Wright, et voilà qu’à #22 ils ont paniqué et pris Brandon Weeden. Mais qui donc d’autre l’aurait pris? Je ne vois personne. Au pire, si vous avez peur que quelqu’un d’autre passe devant votre choix #37, une petite transaction (comme les Vikings ont fait) pour s’avancer à #29 et le tour est joué. Weeden est-il vraiment meilleur que Colt McCoy? Et à qui va-t-il lancer le ballon? Le choix logique à #22 aurait été Riley Reiff, qui est sorti tout de suite après. Ne l’ayant pas pris, à #37, voilà qu’ils prennent un autre RT, Schwartz, qui était universellement moins bien classé que Reiff (ou même que Cordy Glenn, qui était encore disponible). L’histoire nous le dira, mais me semble qu’un trio Reiff (#22), Stephen Hill/Alshon Jeffrey ou Reuben Randle (#37) et Colt McCoy sera plus productif que Weeden, Schwartz et garder Mohamad Massaquoi comme WR.

#3 Philadelphie: J’aime beaucoup quand une équipe prend des joueurs qui font dans son système. J’aime aussi beaucoup quand une équipe accumule les bons joueurs à des positions de force, pour se créer une unité complètement dominante, et par surcroît à une position où tous ces joueurs peuvent utilisés ensemble dans certaines formations, comme la DL des Eagles, les WR’s des Packers ou les DB’s des Bills. Fletcher Cox au #12? On ne le voyait pas dépasser #9, et on parlait de lui jusqu’à #5 la veille du repêchage. Mychal Kendricks à #46? Toutes les équipes de 3-4 l’ont ignoré, ce qui explique qu’il soit sorti si loin, mais quel cadeau pour les Eagles qui en avaient vraiment besoin. Vinny Curry? Comme support aux Cole, Babin, Jenkins et compagnie, encore un qui cadre très bien avec le système. Le problème des Eagles en défensive l’an dernier : il manquait un CB « quick » pour joueur à l’intérieur. Voilà le joueur prototype qui glisse, Brandon Boykin, à la fin de la 4e ronde. Et pour ajouter la cerise sur le sundae, en attaque, il manque un RB physique et polyvalent pour préserver LeSean McCoy, et pas un mais deux solides candidats se pointent,  Bryce Brown (7e ronde) et Chris Polk (agent libre non-repêché). Les Eagles ont les moyens de prendre un RB tôt car ils n’ont pas tant de besoins que ça. Mais ils préfèrent accumuler de solides prospects aux positions primées, contrairement aux Rams, par exemple.

#4 Nouvelle-Angleterre: Pour une rare fois, ils ont choisi de s’avancer. Deux fois, en fait, en 1ere ronde, pour prendre deux joueurs qui cadrent bien aussi dans leur système : les Pats aiment pouvoir joueur des fronts défensifs différents, et ont donc beson de joueurs caméléons. Chandler Jones a été décrit comme un DE de 34, comme un OLB de 34 potentiel, ou comme un LE de 43, bref  à toutes les sauces. Même chose pour Hightower, qui jouait parfois comme DE sur les situations de passe avec le Crimson Tide. En 2e ronde, Bellichick en a servi toute une aux Mel Kipers de ce monde en prenant Tavon Wilson. Certaines publications ne le classaient même pas, d’autres en 6e, 7e ronde. L’autre choix qui soulève le questionnement est Nate Ebner, un joueur de rugby qui ne jouait que sur les unités spéciales à Ohio State. S’il continue à faire des choix comme ça, et que certains lui retombent dans la face, peut-être que Bellichick ne sera plus immunisé contre la critique. Avouons que son historique au niveau des décisions de personnel est plus que moyen depuis que Scott Pioli est parti.

#5 Détroit: Les Lions surprennent régulièrement en prenant des joueurs aux positions où ils sont forts, mais en ignorant leurs positions de faiblesse (ex : 2011 avec Nick Fairly). J’ai rien contre, mais il faut quand même avoir des joueurs de qualité aux positions cruciales. Avant ce repêchage, c’était très clair qu’ils avaient besoin d’aide sur la OL, dans la tertiaire, et ultimement d’un RB physique. Une tertiaire, quand vous avez une des pires défensives contre la passe de mémoire d’homme et que vous devez affronter Aaron Rodgers et Jay Cutler deux fois par année, c’est comme important! En 1ere ronde, Riley Reiff leur est tombé dans les bras, c’était presque trop beau pour être vrai. Mais en 2e ronde, ils se sont obstinés à prendre un WR, Brian Broyles, qui excelle à l’intérieur mais qui est blessé. Le même genre de joueur que Nate Burleson et Titus Young, donc un joueur dont ils n’ont pas besoin. Et faisant ce choix ils ont ignoré leur besoin en tertiaire. Entre le choix de Broyles et leur prochain choix, 6 DB’s ont été choisis. Ils ont pris un CB, Dwight Bentley. Ils vont dire publiquement que Bentley était mieux coté que les 6 autres, mais on est pas si dupes. Le choix de Broyles les a forcé à prendre Bentley par panique, alors que s’ils avaient choisi un meilleur CB en 2e, ils auraient pu en 3e prendre un RB comme Lamar Miller, qui glissait, même si Miller ne cadre pas super bien dans leur système.

#6 Seattle: Les Seahawks se sont faits démolir dans les médias pour leur choix de Bruce Irvin. Ensuite, on a vu plein d’autres venir à leur défense avec des rumeurs que d’autres clubs l’auraient pris. S’il n’est pas en prison dans 4 ans, ça aura peut-être été un bon choix. Mais je n’en reviens pas encore que les équipes, considérant la valeur d’un choix de 1ere ronde et les contrats (quand même moins généreux qu’avant le lock-out), s’entêtent à investir dans ce genre de joueur. Mettons qu’il a 25% des chances de disparaître par son manque de maturité ou son passé louche. Comme ils ont tous de toutes façons 50% de chances de ne pas devenir le joueur qu’on envisage, ça porte les chances de succès à 25% plutôt que 50% vs un gars comme disons par exemple Melvin Ingram. Est-ce que ça vaut vraiment la peine de diviser ses chances de succès en deux pour avoir Irvin plutôt que Ingram? Les éternels optimistes comme Pete Carroll pensent peut-être qu’ils peuvent réussir tous ces projets de réclamation. Moi je passe mon tour. Pour chaque Warren Sapp, il y a 10 Charles Rogers!

Le choix de Russell Wilson a aussi beaucoup fait jaser. En fait, pas le fait de l’avoir repêché, Wilson de l’avis de tous est un athlète exceptionnel (repêché au baseball pro), un leader naturel et un gars qui performe quand ça compte. Sa petite taille faisait de lui un sujet de conversation pré-repêchage à savoir s’il allait réussir à s’établir comme un solide #2 dans la NFL. Mais en 3e ronde?

#7 Pittsburgh: Les Steelers, par les années passées, ont un peu négligé leur ligne offensive (sauf la sélection de Pouncey) se disant probablement que Big Ben n’avait pas besoin d’une OL solide, lui qui performe presque mieux quand la protection lâche et qu’il doit improviser. On sent un changement de cap ici. David Decastro est le Steelers parfait. Qu’il soit tombé jusqu’à #23 sera peut-être vu comme le vol de ce repêchage. Mike Adams, en 2e ronde, est complètement l’inverse : d’un talent naturel exceptionnel n’est tiré qu’une production très ordinaire, sans compter le scandale de « tattoos » et la consommation de marijuana alléguée. Au moins, en 2e ronde, ils ne font pas le même sacrifice que les Seahawks avec Irvin, par exemple. Je remarque aussi que ce genre de citoyen louche ou de joueur pas trop motivé à tendance à mieux performer s’il intègre une équipe gagnante, bien établie avec des vétérans en place, ce qui sera le cas des Steelers et qui leur permet de prendre des gars comme Adams et Chris Rainey (RB/WR, 5e ronde). J’adore aussi le choix de Alameda Ta’amu conne NT en 4e ronde. Un Steeler typique, pour un jour succéder à Casey Hampton.

#8 Cincinnati: Les Bengals, eux, n’ont pas peur de prendre des gars au caractère discutable. (On remarque également comment ils ont bien performé sur le terrain depuis 20 ans!). Après avoir fait le plein de joueurs spectaculaires dans les derniers repêchages, ici les Bengals se sont concentrés sur de solides joueurs de football. On voit peu de gardes pris en 1ere ronde mais Kevin Zeitler sera un partant dès le jour 1. Idem pour Dre Kirkpatrick, outre sa réputation…mais les Bengals ont vu pire! Ils ont d’ailleurs pris soin d’ajouter Boom Herron (un autre membre du club des « tattoos » de Ohio St) et Vontaze Burfict, qu’on voyait en 1ere ronde avant la saison, en 3e avant le combine, mais qui a été propulsé parmi les agents libres par son attitude (et aussi son manque de vitesse). Mais avouons que le talent accumulé par les Bengals est impressionnant : leur choix de 2e, Devon Still, était vu par plusieurs comme un choix de 1ere. Leur choix de 3e, Mohammed Sanu, est un autre joueur solide sans être spectaculaire qui complète à merveille A.J. Green, et était vu par plusieurs comme un choix de début 2e. On dit du bien de Marvin Jones (5e), de Orson Charles (4e) et de George Iloka (6e), tous repêchés plus loin que prévu.

#9 Miami: Le simple fait de choisir Ryan Tannehill vaut d’être sur cette liste. Tannehill peut devenir une super-vedette, comme il pourrait être le Heath Shuler de ce repêchage. Au moins, il gagne déjà à un jeu: la photo de sa femme est la « page la plus visitée sur NFL.com » : N’attendez pas de verdict dans son cas avant 2014 par contre. La bonne nouvelle, c’est que Mike Sherman, son coach à Texas A&M (donc qui le connaît mieux que quiconque) et aujourd’hui coordonnateur offensif des Dolphins, n’a pas bloqué le choix. J’ose croire que s’il avait dit qu’il ne croyait pas en Tannehill, les Dolphins auraient passé leur tour.

Mais les Dolphins ont aussi fait d‘autres choix intrigants, comme celui de Jonathan Martin. Il était prévu sortir en 1ere ronde (beaucoup de « mocks » aux Lions à #24), et figurait ensuite sur plusieurs listes de joueurs qui seraient repêchés trop vite. Mais à #42, est-ce correct? Il cadre bien dans le système de Joe Philbin, mais a la réputation d’être mou. On verra, la position de RT était horrible à Miami l’an dernier. Les Dolphins ont aussi sauté sur l’occasion de s’avancer pour prendre un produit local, Lamar Miller, qui glissait au début de la 4e ronde. Mauvaise augure pour Daniel Thomas.

#10 Indianapolis: J’ai gardé le meilleur pour la fin. Peut-être que la comparaison entre Luck et RGIII va les faire mal paraître un jour, mais dans les faits, avec le crayon dans les mains, nous aurions tous pris Luck. Ce sont plutôt leurs choix dans les rondes suivantes qui sont à suivre. Coby Fleener au début de la 2e était naturel, son talent mais surtout la familiarité avec Luck et le besoin. Mais prendre un autre TE en 3e ronde? Inhabituel, mais pas complètement vide de sens. Ils se sont aussi avancés pour prendre T.Y. Hilton, un WR explosif, en 3e ronde, et plus tard un autre WR qui était un favori de Todd McShay, LaVon Brazill. En fait, ce qui rend ce repêchage fascinant, c’est que tant qu’à prendre Luck, ils ont décidé de l’entourer de joueurs qui manient le ballon (7 des 10 choix, incluant Luck et un potentiel QB réserviste) pour que le groupe puisse grandir ensemble. J’aime l’approche, mais l’envers de la médaille c’est qu’il y aura beaucoup de jeunes dans le caucus, et qu’ils ont peu ajouté de talent à la défensive, quoique le choix de Josh Chapman comme NT a été applaudi.

Je termine avec un choix qui me fait réfléchir. Sur le coup, j’ai été sévère envers les Bucs d’avoir échangé leur choix #5 (et l’opportunité de repêcher Morris Claiborne) aux Jaguars contre le choix #7 et un vulgaire choix de 4e ronde. On dit beaucoup de bien de Mark Barron, mais l’écart perçu de valeur entre Claiborne (supposément un CB d’élite, un des 6 « gros » joueurs de ce repêchage) et lui (un solide S, vu comme un des 10-15 meilleurs joueurs de ce repêchage) me semblait valoir plus qu’un choix de 4e ronde. Mais j’avais oublié un détail, le même que celui de la relation Sherman/Tannehill discuté plus tôt, mais dans l’autre sens : Ron Cooper, qui était le coach des demi défensifs (donc de Claiborne) à LSU, occupe aujourd’hui les mêmes fonctions avec les Bucs. Ce n’est sûrement pas un hasard s’ils ont passé leur tour…

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Archives

Inscrire votre adresse email pour suivre ce blogue et pour recevoir les nouvelles de ce site par email.

Rejoignez 497 autres abonnés

Résultats En Direct

%d blogueurs aiment cette page :