Actualité 2012-13, Analyse

Classement des 32 entraîneurs-chefs 2012!


Suggestion d’un fidèle lecteur, ceci n’est pas un exercice facile. Je suis un de ceux qui croit qu’on accorde trop d’importance à l’entraîneur-chef et pas assez à ses assistants, ou encore à sa collaboration avec le 2e étage. Bill Parcells est un des seuls à avoir connu du succès à plusieurs endroits. Sa fiche sans Bill Belichick? 67-76-1, et 1-4 en séries. Ça veut tout dire.

Je me prête quand même à l’exercice, mais en groupant certains entraîneurs ensembles :

#1) Bill Belichick

Jusqu’à preuve du contraire. J’allais écrire que son orgueil et son obstination commencent à être des obstacles à son futur, mais on ne peut pas argumenter sur sa feuille de route, même récente.

#2-4) Tom Coughlin ou de plus jeunes ayant connu du succès, Mike McCarthy et Mike Tomlin? Coughlin était à une passe ratée de Tony Romo de perdre son job en décembre dernier. Il a quand même deux bagues récentes du Superbowl. Par contre, les deux sont arrivés sur une shire de fin de saison, on ne peut pas dire qu’il a bâti une équipe de laquelle il tire plus que le talent à sa disposition. Un solide coach, certes, mais je préférerais avoir comme #2 l’un de McCarthy ou Tomlin. L’argument de la shire de fin de saison vaut pour McCarthy, mais il a aussi une saison de 15-1 derrière la cravate et une 13-3 en 2007. En fait, il a hérité d’un club en transition, l’a monté à 13-3 et une passe d’aller au Superbowl. Une année pour passer de Favre à Rodgers, et 3 solides saisons de suite (11-5, Superbowl, et 15-1). Tomlin a hérité d’une machine bien huilée et a su la garder à pleine vitesse. 3 saisons de 12-4 (la marque de grande qualité dans la NFL) et deux présences au Superbowl en 5 ans. Deux entraineurs que j’aime beaucoup, et dans quelques années l’un des deux sera le #1 sur cette liste.

#5 et #6) Mike Shanahan et Andy Reid

Deux vieux de la vielle. Shanahan n’a pas gagné depuis le départ de John Elway, mais il a quand même réussi à faire de belles choses avec des Jake Plummer et des Jay Cutler. Il a la tête dure et ses deux bagues du Superbowl lui bouchent peut-être un peu les oreilles. L’arrivée de RGIII lui met un peu de pression : s’il ne montre pas de progrès cette année et ne gagne pas en 2013, sa réputation sera ternie et il prendra toute une débarque sur cette liste. Reid? Je ne sais trop quoi penser. Je respecte beaucoup un coach qui réussit à demeurer compétitif pour si longtemps, avec des adjoints et des joueurs différents. Il demeure tout aussi mauvais pour gérer le match, une grande faiblesse. Il vient de gagner une bataille d’influence contre Joe Banner, et, suite au départ de Tom Heckert pour Cleveland l’an dernier, il est seul maître à bord. Ce n’est peut-être pas une bonne nouvelle.

#7) John Harbaugh

J’aime autant son style que ses résultats. Un vrai coach en chef, pas un coordonateur glorifié. La grande victoire lui échappe, et, comme Tomlin, il a hérité d’une machine bien huilée, en plus d’être supporté par un des meilleurs 2e étages de la NFL. Devra montrer sa valeur quand Lewis, Reed, et peut-être Flacco et Rice seront partis.

#8) Sean Payton

Quoi, 8e? Je sais, c’est très bas. Je m’explique : il y a toutes sortes de signaux de fumée qui sortent de New Orleans, et j’ai toujours un peu l’impression que Payton est toléré parce que les Saints gagnent. Il y a eu l’histoire des médicaments volés, il y a bien sur l’histoire des têtes mises à prix.  Ça me force à le descendre sur la liste. (Pauvre gars, il est suspendu pour l’année, on annonce son divorce et de plus il ne fait pas mon top 5!). Mais une chose est sûre : c’est un as pour choisir les jeux et dessiner une stratégie offensive, lui qui est allé autant à l’école de Parcells et de son attaque qu’à celle de Jon Gruden et du west coast offense. Contrairement à Reid, il excelle pour gérer le match, lire le momentum et les émotions de son équipe, et n’a pas froid aux yeux quand vient le temps de prendre des risques. Je ne sais juste pas s’il n’y a pas une histoire encore plus lugubre que celle du bounty-gate qui est cachée sous les couvertures, qui ferait qu’on ne le reverrais plus jamais.

Ensuite, je vois une séparation entre ceux qui ont réussi (les 8 premiers) et les autres. Les autres, ça commence par deux jeunes entraîneurs qui auront l’occasion de rejoindre les meneurs dans cette liste d’ici quelques années.

#9 et #10) Jim Harbaugh et Jim Schwartz.

C’était trop facile de les mettre ensemble, ils devraient se serrer la main!!! Harbaugh a été une révélation l’an dernier avec les 49ers, mais beaucoup de choses positives peuvent en une seule saison. Schwartz a vraiment changé les Lions. Il sera jugé aussi sur son habileté à gagner avec régularité, et garder ses gars hors de prison. Sinon il retombera dans le bas de la liste.

#11) John Fox.

Fox a réussi à être compétitif avec les Panthers malgré toutes sortes de défaillances et règle générale peu de talent. Il a eu la sagesse de laisser rouler le train Tebow l’an passé et d’ajuster toute leur approche aux forces uniques de Tebow. Dans toute sa carrière, on a rarement eu l’impression que son équipe sous performait. Voilà qu’il hérite de Peyton Manning. Un gars qui va gagner plus que sa part d e matches, peu importe les cartes qui lui seront brassées.

#12 et #13) Ken Whizenhunt et Lovie Smith

Deux gars qui ont perdu le Superbowl, et qui ont eu d’autres succès. Des passés comme assistants assez similaires aussi. Il n’est pas spectaculaire et son Tampa-2 commence à être dépassé, mais Smith s’est redu au Superbowl avec Rex Grossman, et a transformé les Bears en prétendants avec une horrible OL et un pathétique groupe de receveurs ces dernières années. Whiz doit réussir sans Warner.

#14) Pete Carroll

Je le met dans un groupe à lui seul car son parcours, son style et ses réalisations passées sont uniques. Les Seahawks ont très bien repêché depuis son arrivée, ou est-ce qu’il développe bien les joueurs qu’ont lui refile? Difficile de gagner dans la NFL sans QB, mais à date Carroll ne me déçoit pas. Est-ce qu’il va se satisfaire d’être ordinaire est une bonne question.

#15) Jeff Fisher

J’ai toujours aimé Fisher, mais les résultats parlent d’eux-mêmes : en 16 saisons, il s’est rendu en séries 6 fois et au Superbowl une fois. 6 équipes sur 16 font les séries, une sur 16 se rend au Superbowl. Une fiche à peine supérieure à .500, malgré des Steve McNair et Eddie George et autres solides joueurs. Un coach solide, mais moyen.

#16 à 20) Chan Gailey, Marvin Lewis, Romeo Crennel, Mike Smith  et Gary Kubiak

Un collectif bahhhh. Ils ont tous des réalisations, mais rien pour écrire à sa mère. Gailey a souvent réussi à tirer de l’eau d’une roche côté talent, mais je le préfère comme coordonnateur offensif. Lewis gagne de temps en temps, avec les Bengals, ce qui n’est pas une mince tâche, mais l’étiquette de génie de la défensive qui lui était accolée en 2000 est disparue avec ses déboires à Washington et une défensive à la fois prévisible et moyenne à Cincinnati  au fil des années. Crennel mérite cette 2e chance, Smith a fait du bon boulot mais on verra s’il est capable de se renouveler avec son équipe qui prends de l’âge.

#21-26) Jason Garrett Ron Rivera, Mike Munchak, Leslie Frazier, Pat Shurmur et Mike Mularkey

Les 5 premiers n’ont qu’une année à montrer  et, contrairement à Jim Harbaugh, c’est une année qui ne passera pas à l’histoire, sauf peut-être celle de Garrett dont le club s’est effondré quand ils n’étaient qu’à un jeu d’éliminer les Giants et de passer en séries. Rivera et Munchak ont battu les attentes, Frazier et Shurmur ont déçu. Mularkey a 2 saisons comme coach en chef à Buffalo, 2004 et 2005, et 2004 demeure la dernière saison gagnante des Bills, il n’a peut-être pas si mal fait que ça. Plus récemment par contre, il a été beaucoup critiqué comme coordonnateur offensif des Falcons. Tous des candidats à ré-évaluer l’an prochain, mais si je devais me choisir un coach aujourd’hui, je préférerais une valeur sure du groupe précédent. Dans quelques saisons, sur le lot, si un seul est destiné à devenir une figure établie, je gagerais sur Munchak, mais avec peu de conviction.

Non-classés : Joe Philbin, Greg Schiano, Chick Pagano, Dennis Allen. Apprenons donc à les connaître avant de les classer. Difficile d’évaluer le travail d’un coordonnateur quand on ne sait pas quelles responsabilités ultimes il avait sur son unité. Philbin, par exemple, n’appelait même pas ses jeux avec les Packers, mais selon tout ce que j’ai lu sur sa carrière avant Green Bay (entre autres comme assistant de Kirk Ferentz à Iowa), il a toutes les qualités de leader essentielles à un bon coach en chef. Pagano et Allen n’ont qu’une saison comme coordonnateur, et Schiano doit faire le saut d’une ligue universitaire de 2e ordre (le Big East…) à la NFL.

#32) Norv Turner

Contrairement aux autres, lui, il a prouvé qu’il n’est pas capable de gagner, même avec une montagne de talent. 14 saisons, une seule solide (13-3), seulement 4 présences en séries, ce qui était plutôt facile dans une AFC west qui était sous peuplée de talent depuis quelques années,  et une fiche globale perdante. En 2008, on disait des Chargers qu’ils avaient une des plus belles collections de jeunes talents dans la ligue. Beurk.

Wildcard : Rex Ryan. Je ne sais vraiment pas si je l’adore ou si c’est un bouffon. Je ne sais pas non plus si on peut vraiment gagner avec ce genre de coach en chef en 2012. Il a réussi avec peu de talent et un piètre QB à se rendre en match de championnat deux années de suite, ce qui en soit le mettrait dans la même zone que John Harbaugh. La balloune a dégonflé l’an dernier, ou est-ce simplement qu’ils ont été chanceux les années précédentes? Auquel cas, il sera dans le lot des Garrett et Munchack. Est-ce que son message sonne le réchauffé, ou est-ce que son authenticité et son honnêteté jouent en sa faveur? Tout un personnage, qui ne laisse personne indifférent et qui est très difficile à classer.

Comme fan, le voudriez-vous comme coach de votre équipe? Comme propriétaire? Comme DG? Comme joueur?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Archives

Inscrire votre adresse email pour suivre ce blogue et pour recevoir les nouvelles de ce site par email.

Rejoignez 497 autres abonnés

Résultats En Direct

%d blogueurs aiment cette page :