Actualité 2012-13, Analyse, Prédictions

À surveiller Semaine 3


La constante cette semaine, c’est que plusieurs bonnes équipes (Phi, Hou, Pit, Atl, NE et GB) ont de bons tests sur la route. 9 clubs visiteurs sont favoris, ce qui arrive rarement.

Je ne m’attarderai pas sur le match Giants-Panthers, qui a été une domination totale. Les Giants sont capables du pire mais aussi du meilleur, et les Panthers ont encore beaucoup à apprendre, surtout en défense. Essentiellement, ils ont du faire jouer leur 4e CB contre le 4e WR des Giants, et Ramses Barden a complètement gagné ce duel. J’ai aussi été particulièrement déçu du jeu de leur LB’s, Jon Beason et Luke Kuechly avaient l’air complètement perdus sur le terrain.

Quoi regarder cette semaine :

1) Le duel Ravens-Patriots

Il y a tellement de choses à dire sur ce match. La défaite des Ravens sur la passe échappée et sur le botté de placement manqué des Ravens l’an dernier, qui les aurait amenés au Superbowl. Ils ont dû y penser toute la saison morte. Ironiquement (contrairement aux 49ers qui ont gardé Kyle Williams), les deux coupables (Lee Evans et Billy Cundiff) ne sont plus avec les Ravens. La domination, en séries, des Ravens à Foxboro en 2010. La « nouvelle » attaque des Patriots, plus conservatrice avec plus de course, vs la « nouvelle » défense des Ravens, sans la présence intimidante de Terrell Suggs. Mais surtout, l’histoire de ce match à mes yeux, c’est la « nouvelle » attaque sans caucus des Ravens face à la défensive des Patriots, qui, sans être « nouvelle », présente de nombreux nouveaux visages. Le risque avec une attaque sans caucus, c’est qu’elle se doit d’être un peu plus simple. C’est peut-être pour ça que les Eagles ont complètement stoppés Flacco en 2e demie la semaine passée, pas nécessairement qu’ils ont « volé » les signaux ou qu’ils ont décodé la matrice, mais simplement à force de voir toujours les mêmes jeux, les mêmes concepts de tracés ou les mêmes principes de protection, ça devient plus facile à défendre. Et qui est le maître dans ce genre de tactique? Bill Belichick. Il a toujours su défendre les attaques sans caucus (Colts?), ce qui est surprenant parce que justement, ce genre d’attaque essaie aussi de forcer la défense à simplifier ce qu’ils font, alors que Belichick s’est toujours un peu fié sur les trucs et les feintes pour mêler les quarts adverses. Un avantage qui sera conféré aux Ravens : si j’étais à leur place, je prendrais position en attaque à chaque jeu pour voir où se place le gros Vince Wilfork, pour ensuite courir du côté opposé. C’est lui qui tient la défensive contre la course des Patriots en un morceau.

2) Premier test pour les Texans

Ce n’est pas en dominant les Dolphins et les Jaguars que les Texans ont prouvé quoi que ce soit. Voilà qu’ils s’en vont à Denver, un endroit jamais facile pour le club visiteur, affronter Peyton et sa bande qui seront particulièrement insultés cette semaine suite à leur piètre performance de lundi. Une chose avantage les Texans : souvent les équipes qui visitent Denver finissent par épuiser leur défensive, dans l’air raréfié, mais ici l’attaque de Houston, qui contrôle le ballon et l’horloge, devrait permettre à leur défensive de rester reposés. Car l’envers de la médaille pardonne peu : les Texans font peu de substitutions en défensive, et face à l’attaque sans caucus des Broncos, ils risquent de pomper l’huile au 4e quart si leur attaque ne contrôle pas le ballon. Il faudra aussi voir si Champ Bailey montre des signes de vieillesse contre Andre Johnson, et si Jonathan Joseph est capable de contrôler Demarryius Thomas.

3) Quelle équipe des Cowboys va se présenter?

Celle qui a complètement dominé les Giants au match d’ouverture, ou celle qui n’a jamais réussi à ouvrir la machine à Seattle? Et contre quels Bucs, ceux qui ont pris l’avance contre les Giants, ou ceux qui l’ont gaspillé? Le match risque de se jouer à deux endroits : en premier lieu, quand les Giants ont ouvert le jeu et les formations, les Bucs n’étaient pas capables de les arrêter. Les Cowboys ont vu ce film, et ils ont le personnel pour profiter de ces faiblesses. Attendez-vous à voir beaucoup de Austin, Bryant, Witten et Ogletree. Pour les Bucs, la meilleure façon d’arrêter Romo sera peut-être de le garder sur les lignes de côté, en appliquant la recette des Seahawks : la course, la course, la course. C’est d’ailleurs ce qu’ils essaient de faire depuis le début de l’année, et le 2e duel le plus intrigant dans ce match: l’attaque au sol des Bucs contre la défensive contre la course des Cowboys. Marshawn Llynch et la ligne offensive des Seahawks ont eu le dessus sur les Cowboys la semaine dernière, et, sans Jay Ratliff, ça devrait continuer.  Mais ça va prendre quelques stops en défense contre Romo et compagnie pour pouvoir garder cette recette.

Je me demande aussi comment va réagir Greg Schiano si les Cowboys gagnent le match et mettent le genou par terre. Je trouve ça tellement enfantin ce qu’ils ont essayé de faire la semaine passée. Au lieu de reconnaître que c’est une erreur, il en a rajouté toute la semaine sur ses principes, ce sera difficile de dire cette semaine qu’il a changé d’idée. Quand je parlais en début de saison d’adaptation de coach universitaire à coach dans la NFL, c’est un bel exemple et une excellente façon pour lui de se discréditer auprès de ses joueurs.

4) Est-ce que les défensives des Cardinals et des Seahawks sont légitimes?

Après s’être affrontées dans un match défensif a la première semaine, ces deux équipes ont offert une performance dominante à la 2e semaine, stoppant les attaques prolifiques des Cowboys et des Patriots. Cette semaine, elles ont chacun un autre gros test, Seattle reçoit Green Bay, et Arizona reçoit Philadelphie. J’ai tendance à croire qu’elles sont légitimes, puisque cette évolution avait commencé l’an dernier en fin de saison pour les deux équipes. J’ai d’ailleurs, dans la table ronde du Blitz NFL choisi les Seahawks comme la défensive qui donnera le moins de points cette année. Jusqu’à maintenant, ils ont réussi en stoppant la coruse et en brisant le rythme des attaques avec le jeu physique de leur duo de gros CB’s. Les mauvaises langues diront que c’est plus facile avec des arbitres briseurs de grève qui les laissent accrocher, peut-être. Ils utilisent aussi un des plus gros SS de la ligue, Kam Chancellor, je me demande s’ils vont oser lui demander de couvrir Jermichael Finley seul. Je suis très positif sur leurs succès d’ici la fin de l’année, mais face aux formations multiples et à la profondeur de talent des Packers (surtout si Greg Jennings est en mesure de jouer), ça risque d’être plus difficile.

C’est différent pour les Cards. C’est une question de système, depuis que Ray Horton (ancien Steelers) est là, ils ont migré tranquillement vers son système et ça a pris du temps, autant pour un bon joueur comme Darnell Dockett d’adapter son jeu (et pour «Horton de le placer en position de faure ce qu’il fait le mieux) que d’obtenir et de développer les ressources pour le jouer. Leur groupe de secondeur est méconnu, mais super efficace. Depuis plusieurs années les équipes adverses qui ont eu du succès face à Dick Lebau )même système) l’ont fait avec plusieurs courtes passes rapides. Brady est le champion de ce type de passes, et il a eu toutes sortes de difficutlés la semaine passée. Je ne pense pas que Vick peut réussir là où Brady à échoué.

5)  Le match du désespoir, Chiefs-Saints

Il n’y a que 6 clubs qui sont 0-2. Parmi ceux-ci, les Browns, Raiders et Jaguars ne surprennent personne. Les Titans, après avoir affronté Patriots et Chargers, non plus. Mais d’y voir les Saints et les Chiefs, deux clubs qui aspiraient aux séries, est surprenant. Avouons-le, les deux clubs jouent mal. Les Saints se sont traverser défensivement par les Redskins et les Panthers, qui, sans être mauvais, sont loin d’être des machines offensives de premier niveau. On dirait que l’attaque essaie de compenser. Les Chiefs ont la même chose, contre Atlanta sans leurs deux meilleurs joueurs défensifs, c’était excusable, mais contre les Bills, pas du tout. Je pense qu’il est plutôt évident que le perdant de ce match ne sera pas des séries et devra se poser de sérieuses questions sur sa stratégie, défensive surtout. Je me demande surtout quelle sera la stratégie des Chiefs. La stratégie choisie en dira beaucoup sur leur perception de leur défensive : s’ils y croient, ils sont bâtis en attaque pour courir avec le ballon et contrôler l’horloge, ce qui permettrait de limiter les opportunités offertes à Brees. Par contre, de la façon dont leur défense joue, peuvent-ils vraiment penser gagner ce match avec 20 points en jouant la position de terrain? ET ça veut dire qu’ils passent à côté d’une opportunité de profiter de la défense des Saints, qui ne semble pas capable de mettre de pression ni de couvrir qui que ce soit. S’ils ne croient pas en leur défensive ou à ses chances contre Brees et compagnie, ils vont ouvrir la machine dès le début, ce qui est un peu risqué avec un Matt Cassel plus qu’ordinaire aux commandes.

Bons matchs!

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Archives

Inscrire votre adresse email pour suivre ce blogue et pour recevoir les nouvelles de ce site par email.

Rejoignez 497 autres abonnés

Résultats En Direct

%d blogueurs aiment cette page :