Actualité 2012-13, Analyse, Prédictions, Super Bowl

Plans de match pour les finales de conférence!


La bonne nouvelle, c’est que c’est la fin de semaine des championnats de conférence, on saura bientôt qui sera du SuperBowl. La mauvaise, c’est qu’il ne reste que 3 games de football avant la fin de la saison ;-(nfl-conference-championships-2013
nfc-championships-2013-niners-falcons

49ers / Falcons: Les Niners ont été tellement impressionnants en attaque samedi dernier qu’on a l’impression qu’ils sont invincibles et que les Falcons n’ont pas de chance. Un instant. Premièrement, aussi dominants étaient-ils, c’était contre une défensive pas tellement talentueuse, et surtout très mal préparée. Ensuite, c’était à la maison, et notre ami Kaep a eu sa part de problèmes sur a route, entres autres à Seattle avec le bruit. Les Falcons, chez eux, ne sont pas un « walk in the park », même si leur performances récentes laissent un peu à désirer. Ça me rappelle un peu le match de championnat à New Orleans il y a 3 ans : les Saints avaient flirté avec la saison parfaite pour connaître une fin de saison décevante, n’avaient pas du tout de momentum au début des séries, et ont réussi à vaincre des Vikings gonflés à bloc en supplémentaire.

Ceci étant dit, c’est compréhensible de s’emporter sur les Niners, car la défensive des Falcons semble réussir avec de la boucane, et pas tant de talent que ça. Ça a paru quand John Abraham a dû quitter le match dimanche dernier. J’ai vu le gros Babineaux faire quelques gros jeux, mais aussi Bierman, que j’aime bien normalement, se faire déborder ou avoir l’air fou à plusieurs occasions contre le read-option des Seahawks. La OL des 49ers est la meilleure de la ligue, surtout sur le bloc au sol, alors elle risque d’en faire voir de toutes les couleurs à la DL des Falcons. À surveiller aussi si Jim Harbaugh utilise LaMichael James en attaque un peu plus sur le field truf du Georgia Dome. L’attaque au sol traditionnelle des 49ers va donner le ton au match, si les Falcons ne peuvent la stopper tout le reste n’a pas d’importance.

On risque aussi de voir pas mal de read option, ne serait-ce que parce que en regardant la saison des Falcons Mark Roman va se rendre compte que Cam Newton (deux fois) et RGIII ont fait la leçon aux Falcons sur cette stratégie. Mais les Falcons y seront bien mieux préparés que les Packers ne l’étaient, et auront l’avantage de jouer à domicile, avec le bruit et la foule qui dérangent les 49ers.

Au niveau de la passe par contre, Kaep devra être patient. Les LB’s des Falcons, Sean Witherspoon en particulier, sont capables de couvrir pas mal de terrain au centre et contre l’arsenal de TE et de FB des Niners, et Asante Samuel se fera un plaisir de tendre ses habituels pièges au jeune Kaepernick. Mike Nolan est aussi très habile pour déguiser sa couverture, et Kaep est susceptible à ce genre de ruse, lui qui montre souvent de mauvaises lectures. Si les Falcons sont capables de stopper la course avec seulement 7 joueurs, ils seront en position pour mélanger leurs couvertures et provoquer des revirements contre Kaepernick. Ce sera important, les revirements, autant pour enlever le ballon aux 49ers que pour raccourcir le terrain pour Ryan et cie face à cette excellente défensive.

Les Falcons ont toujours l’avantage de leurs receveurs contre n’importe quelle tertiaire. Celle des 49ers est bonne, mais n’est pas la force de cette défense, qui se situe dans le front 7. Les 49ers jouent très peu de « dime », ils préfèrent en situation de passe garder ET Bowman ET Willis sur le terrain dans leur groupement « Nickel ». Les Packers ont réussi à exploiter ça la semaine dernière avec leurs formations à 4 WR, mais les Falcons n’ont pas cette profondeur, et devront tenter de gagner le duel entre Tony Gonzalez et Willis/Bowman. C’est en demander pas mal au bon vieux Tony.

Au sol, ne vous laissez pas endormir par les belles stats de Michael Turner la semaine passée. Toutes ses longues courses se sont faites alors qu’un bloqueur abusait du pauvre Bruce Irivn, qui n’est simplement pas capable de maintenir ses appuis en défense contre la course. Contre Justin Smith et Ray McDonald, il n’y aura pas de cadeau, même Ricky Jean-François (qui remplace Justin Smith s’il aggrave sa blessure) est un joueur difficile à bloquer. Il faudra profiter de l’agressivité de Justin et Aldon Smith et Ahmad Brooks, entre autres par des passes voilées, qui font sortir le côté le plus spectaculaire de Jacquizz Rodgers.

Une grosse commande pour les Falcons, bien que le fait d‘être à la maison, avec leurs fans et la pression de gagner un match de séries derrière eux, va les aider.

 

afc-championships-2013-ravens-patriotsRavens @ Patriots, prise II:
Je suis surpris que les Ravens se soient rendus si loin. Ont-ils vraiment le talent à la hauteur de leur statut ce week-end, ou est-ce qu’ils jouent avec l’argent de la maison eux qui ont gagné avec l’émotion plus que l’exécution depuis quelques semaines. Mais oh, que la vengeance de leur défaite de l’an dernier (match qu’ils méritaient de gagner) sera difficile à aller chercher. Les Patriots sont capables de les battre de tellement de façons…et, contrairement aux années précédentes, on ne peut pas dire qu’une facette de leur jeu est une grande carence.

La stat de la semaine : Les Pats sont 4-1 sans Gronk, mais leur moyenne de verge par jeu passe de 6.0 à 5.4. Ça parait peu mais c’est pas mal, pour vous donner une idée avec 6.0 ils se seraient classés au 3e rang de la ligue, alors qu’à 5.4 ils se seraient classés au 17e rang. Le % de complétion de Brady tombe de 65.7% à 58.4% quand Gronk n’est pas sur le terrain, et le ratio touché / interception avec (23:3) est bien meilleur que sans (11:6) lui. Ils ont d’autres receveurs capable d’exploiter le milieu du terrain (Hernandez, Welker) et d’autres TE capables de bloquer (Hoowiii!), mais la présence de Gronk sur le terrain fait en sorte que le personnel utilisé (et présent dans le caucus) ne dicte pas si c’est une course ou une passe, permet à Brady de changer le jeu sur la ligne, et de garder le même personnel avec leur attaque sans caucus mais avoir un jeu une stratégie au sol sur une formation compacte et l’autre une stratégie aérienne avec une formation ouverte.

Mon point, c’est que les Pats en attaque, ne sont pas la même équipe sans lui. Ça ne fait pas de leur attaque une faiblesse, mais une attaque plus prévisible. Le duel ne joue pas en faveur des Ravens, eux qui sont vulnérables face à la passe en zone intermédiaire au centre du terrain, un terrain que Brady pourra exploiter avec Hernandez et Welker face à Lewis, Ellerby, Kruger et Bernard Pollard, tous des joueurs qui ne sont pas reconnus pour leurs talents en couverture. Je me demande commen les Ravens sont affronter une formation à deux TE des Pats avec Hoomanawanui (qui est presque un OL) et Hernandez (qui est presque un WR). Peut-être une formation hybride à 4DL et 3 safeties. Sinon et qu’ils traitent Hernandez comme un TE, ce sera la passe, et s’ils le traitent comme un WR, on verra la course, et l’attaque sans caucus pour empêcher les Ravens de substituer. La même chose vaut pour Danny Woodhead et Shane Vereen, qui posent un défi de contrepartie pour le personnel des Ravens.

Les Ravens ont dû jouer une semaine de plus que les Pats, et bien qu’ils aient une journée de repos de plus (ils ont joué samedi), ils ne sont plus des jeunots. L’attaque “tempo” des Patriots a entre autres buts de fatiguer la ligne défensive, et je suis pas mal certain que ni Terrence Cody ni Halotu Ngata ne sont des adeptes de courir le 10km (10m, dans le cas de Cody, est probablement un exploit). Donc s’ils sont pris sur le terrain avec ce personnel et que les Pats ont des joueurs comme Vereen, Woodhead ou Hernandez (qui leur permettent de courir ou de lancer), l’attaque sans caucus, à exécution rapide, va fatiguer les Ravens et forcer des un-contre-un à l’avantage des Pats. Ça va aussi avoir sans doute un impact à la fin du match, la fatigue pourrait faire mal aux Ravens.

Si les Ravens réussissent, soit par la stratégie soit par des performances inhabituelles en couverture de leurs LB/SS, à ne pas se faire prendre au dépourvu, ce sera tout un exploit. Sinon, les Pats vont marquer leur part de points et contrôler le ballon.

Cela mettra beaucoup de pression alors sur Flacco et Ray Rice de leur rendre la pareille. Normalement Bellichik met ses efforts pour stopper ce que l’autre équipe fait le mieux, mais historiquement ils n’ont pas vraiment stoppé Ray Rice. Chosira t’il cette fois de mettre l’emphase pour stopper la bombe à Torrey Smith (avec Aquib Talib)? Ce serait intéressant, comme s’il acceptait de raccourcir le match, de laisser un peu Rice courir tout en s’assurant d’éliminer le gros jeu. Rice réussissant ou non, pour conserver le ballon il faudra aussi que Flacco puisse le battre à coup de petites passes, ce qui n’est pas sa force, mais qui devrait être possible face aux Pats avec les Pitta, Dickson, Boldin et Rice. Ça limiterais le nombres de possessions de Brady et de Flacco, avec le pari que Brady va faire un meilleur usage d’un nombre limité de possessions que Flacco. L’alternative est de mettre l’emphase sur Rice, mais c’est risqué sur la bombe. Darth Hoodie nous a souvent habitué à sortir un lapin stratégique de son capuchon, j’ai hâte de voir comment il va attaquer celle-là.

J’ai aussi hâte de voir la OL des Ravens face à la DL des Pats, particulièrement face à Vince Wolfork. Les Ravens ont chambardé leur OL au début des séries, avec succès. Après avoir connu des problèmes au poste de LG toute l’année, ils ont ré-insérés Bryant McKinnie comme LT. Ça aide à 3 positions : McKinnie joue bien, Michael Oher est retourné jouer comme RT, la position à laquelle il performe le mieux, et le RT Keleshi Osemele, une recrue choisit en 2e ronde, passe d’un RT qui apprends à un LG physique et agressif. Ça donne aux Ravens un des duos de gardes les plus lourds et physique de la NFL, avec l’excellent Marshall Yanda. Face à un Wolfork toujours aussi dominant, ça va aider, car ce n’est pas le bon vieux Matt Birk au centre qui est physiquement capable de s’en prendre à Wolfork seul. Les Pats ont l’habitude de promener Wolfork partout sur la DL, le duel à leur avantage sera face à Birk, mais ils vont probablement aussi vouloir tester le jeune Osemele.

Bref, la commande est relativement lourde pour les Ravens en défense, et leur attaque doit être capable de suivre la parade. Les Pats, chez eux, seront coriaces, n’en déplaise au destin de Ray Lewis.

Bons matchs!

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Archives

Inscrire votre adresse email pour suivre ce blogue et pour recevoir les nouvelles de ce site par email.

Rejoignez 497 autres abonnés

Résultats En Direct

%d blogueurs aiment cette page :